Cette charte a été initiée par le Ministère chargé des Sports et la FFHM (Fédération Française d’Haltérophilie - Musculation).
Le dopage est une dérive dangereuse pour la santé. Les substances ou méthodes interdites provoquent de graves troubles médicaux, parfois irréversibles. Des cas de décès sont également observés. Le dopage porte également atteinte à l’éthique sportive. Il constitue une tricherie, dans le cadre du sport de compétition.
L’usage de compléments alimentaires n’est pas interdit mais leur utilisation à des fins de performance et sans justification médicale ou diététique, constitue une conduite pré-dopante. De plus, certains compléments alimentaires, en vente libre notamment sur internet, contiennent des substances inscrites sur la liste des substances et méthodes interdites établie par l’Agence mondiale antidopage (AMA). Lors d’un contrôle anti-dopage, ces substances seront décelées, et entraineront un contrôle positif, induisant une sanction.
Les salles de remise en forme ne doivent pas porter préjudice à la santé de leurs adhérents ni à l’éthique sportive.


Elles doivent également apporter l’assurance, notamment aux parents d’enfants qui les fréquentent, que les adhérents ne seront pas en contact avec des réseaux de trafics de produits illicites et dopants.
Il est donc nécessaire de se mobiliser contre le dopage, en adoptant une ligne de conduite claire sur ce sujet.
Chacun doit s’engager, selon son rôle dans le club : dirigeant, éducateur ou animateur, pratiquant.

ENGAGEMENTS DU CLUB

  1. Interdire l’utilisation des produits ou méthodes dopantes.
  2. Réaliser des affichages dans le club, lors des campagnes de sensibilisation officielles sur le dopage, l’éthique sportive ou la prévention de la santé du sportif.
  3. La norme AFNOR NF V 94-001, en vigueur depuis le 6 juillet 2012, garantit des compléments alimentaires destinés aux sportifs, exempts de substances dopantes. Vous vous engagez à ne vendre que ces produits labellisés.
  4. Avertir les autorités compétentes, des trafics de produits qui pourraient avoir lieu en son sein.
  5. Avertir les autorités compétentes, si des éducateurs, animateurs ou encadrants incitent les pratiquants au dopage.
  6. Exclure du club, tout adhérent prenant des produits dopants dans l’enceinte de l’établissement, se livrant à la vente de produits dopants, ou faisant leur promotion.
  7. Communiquer aux personnes intéressées le numéro vert écoute dopage : 0800 15 2000.

ENGAGEMENTS DES BÉNÉVOLES ENCADRANTS

  1. Informer sur les bonnes pratiques promues par la fédération. Elles contribuent à une progression sportive naturelle, sans avoir recours aux produits dopants.
  2. Informer sur le fait que ces bonnes pratiques permettent de limiter, voire de supprimer, la prise de compléments alimentaires. La prise de ces compléments ne concernent que les personnes carencées et après avis médical.
  3. Informer sur les risques des produits et méthodes dopantes sur la santé.
  4. Ne pas faire la promotion des compléments alimentaires.
  5. Déconseiller formellement l’utilisation des produits dopants.
  6. Ne pas vendre de produits dopants.
  7. Dénoncer, aux autorités compétentes, les usages et les trafics de produits qui pourraient avoir lieu au sein du club.

ENGAGEMENTS DES ADHÉRENTS

  1. Ne pas prendre de produits dopants, en signant le formulaire d’adhésion au club, sous peine d’exclusion et de poursuites judiciaires.
  2. Ne pas vendre de produits dopants ou de kits permettant l’utilisation de méthodes dopantes ou en faire la promotion.
  3. Ne pas vendre de compléments alimentaires ni dans l’enceinte du club, ni en dehors.